S'impliquer

Chili

Un dirigeant indigène met fin à une grève de la faim de deux mois

Après une grève de la faim qui aura duré près de deux mois, on a accordé au chef spirituel indigène mapuche Celestino Córdova l’accès à son autel de cérémonie pour célébrer des cérémonies de renouveau, essentielles au bien-être psychique et physique des Mapuches.

Celestino Córdova est un chef spirituel du peuple indigène mapuche enfermé dans un centre pénitentiaire à Temuco, au Chili, depuis sa condamnation en 2014 pour la mort de Werner Luchsinger et de Vivian Mackay.  Celestino Córdova est un machi, considéré comme la plus haute autorité spirituelle traditionnelle du peuple mapuche.

Son rôle en tant que machi suppose qu'il se rende périodiquement à son rewe (autel de cérémonie) pour célébrer des cérémonies de renouveau, essentielles à la santé des Mapuches. La Gendarmerie chilienne (les autorités carcérales) a refusé à plusieurs reprises ses demandes officielles de se rendre à son rewe.

Afin d’obtenir l’accès à son rewe, Machi Celestino Córdova a fait deux grèves de la faim en 2018 ; il a mis un terme à la première mi-avril, puis a entamé la seconde le 31 mai avant d’y mettre fin le 27 juillet lorsqu’on lui a accordé l’accès à son autel de cérémonie. À ce moment-là, sa vie était gravement menacée.

Autres informations 

Ceci est la deuxième mise à jour de l’AU 75/18.
Pour plus d’informations : www.amnesty.org/fr/documents/amr22/8522/2018/fr/

Remerciements 

Un grand merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels.

Mis à jour le mercredi, 1 août 2018