S'informer
Canada

Maher Arar

Maher Arar

Né en 1970 en Syrie, Maher Arar arrive en 1987 au Canada avec sa famille. Après des études en génie informatique, il obtient un poste d’ingénieur en télécommunications.

En 1991, Maher Arar devient citoyen canadien et détient dès lors la double nationalité, canadienne et syrienne.

En réponse aux attentats du 11 septembre 2001, est créé le projet A-O Canada, une enquête antiterroriste de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC).

Abdullah Almalki est l’une des principales personnes-cibles de l’enquête A-O. C’est parce qu’il connaît Abdullah Almalki que Maher Arar va lui aussi être considéré comme personne d’intérêt par la GRC.

Maher Arar est arrêté en septembre 2002 à l’aéroport JFK de New York par des agents de l’US Immigration and Naturalization Service (INS). Il est ensuite transféré illégalement en Syrie par les autorités américaines où il sera détenu et torturé pendant près d’une année sans qu’aucune charge ne soit portée contre lui.

Libéré en octobre 2003, il est entièrement blanchi par la Commission O’Connor chargée de faire la lumière sur l’affaire et d’établir les responsabilités des autorités canadiennes.

En janvier 2007, Maher Arar reçoit finalement les excuses officielles du gouvernement fédéral canadien, ainsi qu’une compensation financière de 10.5 millions de dollars canadiens.

Mis à jour le lundi, 29 avril 2013