Myanmar

RSSSuivre
ce sujet
25/06/2019 | Communiqués de presse
Myanmar
Les autorités du Myanmar doivent immédiatement mettre fin à la coupure d’Internet imposée dans les zones de conflit dans les États d’Arakan et Chin depuis le 21 juin 2019, a déclaré Amnistie internationale le 25 juin. Cette coupure a empêché les gens de recevoir des informations dans un secteur où l’armée a commis de graves violations, y compris des crimes de guerre, ce qui suscite de fortes inquiétudes quant à la sécurité des civils....
Thématique(s) : Droit à la sécurité, Sécurité et droits humains
30/05/2019 | Communiqués de presse
Myanmar
De nouvelles atteintes aux droits humains sont perpétrées depuis que le gouvernement a donné l’ordre d’« écraser » un groupe armé. Les unités militaires qui s’étaient déjà rendues responsables d’atrocités commettent des crimes de guerre, tandis que le déploiement d’unités supplémentaires pointe une possible implication de hauts gradés. La communauté internationale manque à son devoir ; la CPI doit être saisie de toute urgence de la situation au Myanmar....
Thématique(s) : Droits humains, Crimes de guerre
7/05/2019 | Communiqués de presse
Myanmar
En réaction aux informations selon lesquelles les journalistes de Reuters Wa Lone et Kyaw Soe Oo ont été amnistiés et libérés, Nicholas Bequelin, directeur régional pour l'Asie de l'Est et du Sud-Est à Amnistie Internationale, a déclaré :...
Libérations au Myanmar
Thématique(s) : Libération, Répression de la dissidence
23/04/2019 | Communiqués de presse
Myanmar
Réagissant à la décision de la Cour suprême du Myanmar confirmant la déclaration de culpabilité et la condamnation à sept ans d’emprisonnement des journalistes de l’agence Reuters Wa Lone et Kyaw Soe Oo, Nicholas Bequelin, directeur régional pour l’Asie de l’Est et du Sud-Est à Amnistie internationale, a déclaré :...
Thématique(s) : Arrestations et détentions arbitraires, Répression de la dissidence, Liberté d'expression, Droits d'association et de réunion
15/02/2019 | Communiqués de presse
Myanmar
En réaction à la condamnation de quatre personnes en lien avec l’assassinat de l’éminent avocat Ko Ni au Myanmar, Tirana Hassan, directrice du programme Réaction aux crises à Amnistie internationale, a déclaré :...
Thématique(s) : Justice et impunité, Peine de mort
11/02/2019 | Communiqués de presse
Myanmar
*  L’armée bloque l’accès aux denrées alimentaires et bombarde des villages.  *  L’opération implique des divisions responsables d’atrocités commises par le passé.  *  5 200 civils déplacés depuis décembre....
Thématique(s) : Violence, Droit à l'alimentation, Utilisation excessive de la force
11/01/2019 | Communiqués de presse
Myanmar
En réaction aux informations selon lesquelles un tribunal de Yangon a rejeté l’appel interjeté par les journalistes de Reuters Wa Lone et Kyaw Soe Oo, la directrice du programme Réaction aux crises à Amnistie Internationale, Tirana Hassan, a déclaré :...
Thématique(s) : Droits humains, Arrestations et détentions arbitraires, Liberté d'expression, Répression politique, Procès inéquitable
7/01/2019 | Communiqués de presse
Myanmar
L’expulsion par le gouvernement indien de demandeurs d’asile rohingyas vers le Myanmar témoigne d’un mépris flagrant pour le droit international, a déclaré Amnesty International Inde le 7 janvier 2019....
Thématique(s) : Demandeurs d'asile, Évictions forcées, Migrants et réfugiés, Génocide, Populations en mouvement
7/12/2018 | Communiqués de presse
Myanmar
Réagissant au fait que trois militants ont été déclarés coupables et condamnés à six mois d’emprisonnement vendredi 7 décembre 2018 pour leur rôle dans une manifestation pacifique à Myitkyina, la capitale de l’État kachin, Tirana Hassan, directrice du programme Réaction aux crises à Amnistie internationale, a déclaré :...
Thématique(s) : Droits humains, Procès inéquitable, Arrestations et détentions arbitraires, Répression de la dissidence
15/11/2018 | Communiqués de presse
Myanmar
Les autorités du Bangladesh et du Myanmar doivent immédiatement suspendre le plan de retour des réfugiés rohingyas dans l’État d’Arakan, a déclaré Amnistie internationale le 14 novembre 2018. La première vague de retours organisés pourrait débuter dès le 15 novembre, dans la foulée de l’annonce d’un accord bilatéral conclu entre le Bangladesh et le Myanmar le mois dernier, accord qui ne respecte pas les obligations internationales....
Thématique(s) : Migrants et réfugiés, Droit à la sécurité, Violence

Pages