Maroc et Sahara occidental

RSSSuivre
ce sujet
1/11/2019 | Action
Maroc et Sahara occidental, Moyen orient et Afrique du Nord
Rabie Lablak, journaliste marocain, observe une grève de la faim depuis plus de 45 jours dans la prison de Tanger 2, où il a été transféré en avril 2019, après avoir été incarcéré dans la prison de Casablanca en mai 2017 en raison de sa participation aux manifestations du Hirak ou mouvement du Rif. Rabie Lablak dénonce les actes de torture et autres mauvais traitements que lui auraient infligés des membres des forces de sécurité marocaines....
Thématique(s) : Liberté d'expression, Prisonniers d'opinion
10/10/2019 | Communiqués de presse
Maroc et Sahara occidental
Deux défenseurs des droits humains marocains de premier plan ont été pris pour cible à l’aide de technologies de surveillance développées par la compagnie israélienne NSO Group, révèle un nouveau rapport rendu public ce jeudi 10 octobre par Amnesty Tech....
Thématique(s) : Défenseurs des droits humains, Répression politique, Droit à la vie privée, Droits civils et politiques, Intimidation, Liberté d'expression
30/09/2019 | Communiqués de presse
Maroc et Sahara occidental
Réagissant à l’annonce que Hajar Raissouni, journaliste pour le quotidien indépendant Akhbar al Yaoum, a été condamnée à un an d’emprisonnement après avoir été déclarée coupable d’avoir avorté, Heba Morayef, directrice régionale d’Amnistie internationale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, a déclaré :...
Thématique(s) : Droits sexuels et reproductifs, Droits des filles et des femmes, Droit à la santé
6/09/2019 | Communiqués de presse
Maroc et Sahara occidental
Les autorités marocaines doivent immédiatement libérer la journaliste Hajar Raissouni et abandonner toutes les poursuites engagées contre cette femme, qui est accusée d’avoir avorté et eu des rapports sexuels hors mariage, a déclaré Amnistie internationale à l’approche de l’audience de son procès prévue le 9 septembre à Rabat. ...
Thématique(s) : Droits sexuels et reproductifs, Droit à la vie privée, Droit à la santé, Droits humains
1/08/2019 | Communiqués de presse
Maroc et Sahara occidental
Les autorités marocaines doivent ouvrir une enquête impartiale et efficace sur le recours excessif à la force par les forces de sécurité, à Laayoune, contre des manifestants et manifestantes sahraouis qui célébraient la victoire de l'équipe de football d'Algérie à la Coupe d'Afrique des nations le 19 juillet, a déclaré Amnistie internationale jeudi 1er août 2019....
Thématique(s) : Droit de manifestation, Répression politique
26/04/2019 | Communiqués de presse
Maroc et Sahara occidental
La confirmation de la cour d'appel de Casablanca, le 5 avril, des peines allant jusqu’à 20 ans d’emprisonnement infligées à 43 hommes en raison de leur participation au mouvement de protestation du Hirak qui a agité la région du Rif, dans le nord du Maroc, durant l’année 2017, constitue une inquiétante erreur judiciaire, a déclaré Amnistie internationale le 26 avril....
Thématique(s) : Droit de manifestation, Arrestations et détentions arbitraires
19/10/2018 | Communiqués de presse
Maroc et Sahara occidental
Les autorités marocaines doivent infirmer la déclaration de culpabilité de Nawal Benaissa, une manifestante pacifique du mouvement Hirak, qui a été victime d’actes d’intimidation et de manœuvres de harcèlement répétés, alors qu’elle n’a fait que défendre les droits des personnes dans la région du Rif (nord du pays), a déclaré Amnistie internationale avant son procès en appel, prévu pour jeudi 18 octobre....
Thématique(s) : Droits humains, Défenseurs des droits humains, Intimidation, Répression de la dissidence
27/06/2018 | Communiqués de presse
Maroc et Sahara occidental
Les décisions de culpabilité et les lourdes peines prononcées dans les affaires concernant 53 manifestants du Hirak à Casablanca doivent être annulées en raison de l’iniquité des procès, a déclaré Amnistie internationale le 27 juin 2018....
Thématique(s) : Procès inéquitable, Droits civils et politiques, Droit de manifestation, Torture et mauvais traitements, Violence, Droit à la sécurité, Sécurité et droits humains, Utilisation excessive de la force, Crimes de droit international
2/05/2018 | Communiqués de presse
Maroc et Sahara occidental
Les autorités marocaines doivent faire en sorte que toutes les charges contre le militant du mouvement Hirak El Mortada Iamrachen soient  abandonnées, a déclaré Amnesty International. El Mortada Iamrachen a été condamné à cinq ans d’emprisonnement pour deux messages mis en ligne sur Facebook. Cette demande intervient à la veille de l’examen en appel du verdict et de la condamnation de ce dernier par la cour d’appel de Salé (une ville proche Rabat, la capitale marocaine), prévu le 2 mai....
Thématique(s) : Amnistie internationale, Arrestations et détentions arbitraires, Défenseurs des droits humains, Droit de manifestation, Droits humains, Intimidation, Liberté d'expression, Prisonniers d'opinion
16/03/2018 | Communiqués de presse
Maroc et Sahara occidental
Les forces de sécurité marocaines doivent cesser d'utiliser une force excessive contre les manifestants pacifiques et de les intimider, a déclaré, Amnistie internationale le 16 mars. En effet, le 14 mars, à Jerada, ville située dans le nord du pays, cinq camions de la police ont foncé dans un rassemblement de manifestants, blessant de nombreuses personnes....
Thématique(s) : Droit de manifestation, Droit à la sécurité, Liberté d'expression, Sécurité et droits humains

Pages