Symbole pour: Détentions et disparitions

Détentions et disparitions

Les victimes de détention ou disparition forcée sont des personnes dont les proches et l’entourage n’ont plus aucune nouvelle : elles représentent une stratégie pour répandre la terreur dans une société et créer un sentiment d’insécurité. Elles ne touchent pas seulement les proches des personnes disparues, mais aussi les différentes communautés et la société dans son ensemble.

Les détentions et les disparitions en chiffres
389 journalistes
emprisonnés dans le monde
60 000 personnes
disparues depuis les années 1980 au Sri Lanka
30 000 personnes
enlevées en Argentine entre 1976 et 1983

Aucune région du monde n’est épargnée. En Arabie saoudite, Raif Badawi purge une peine de 10 ans de prison pour avoir ouvert un site Internet dédié au débat politique dans un royaume verrouillé. En Russie, s’exprimer librement, c’est mettre sa liberté et sa vie en danger. Les restrictions ne se limitent pas aux régimes autoritaires. Partout, on observe des reculs de ces libertés, souvent sacrifiées au nom de la sécurité, des traditions nationales ou religieuses et de la lutte contre le terrorisme.

S’informer sur les détentions et les disparitions

Guinée équatoriale
  • 26 fév 2019
  • Communiqué de presse
Autorité palestinienne
  • 25 fév 2019
  • Communiqué de presse
Soudan
  • 25 fév 2019
  • Communiqué de presse
Philippines
  • 22 fév 2019
  • Communiqué de presse
Rwanda
  • 22 fév 2019
  • Communiqué de presse
États-Unis
  • 22 fév 2019
  • Communiqué de presse
Malawi
  • 21 fév 2019
  • Communiqué de presse
Somaliland
  • 19 fév 2019
  • Communiqué de presse
Haïti
  • 18 fév 2019
  • Communiqué de presse
Égypte
  • 18 fév 2019
  • Communiqué de presse
Guinée équatoriale
  • 15 fév 2019
  • Communiqué de presse
Arabie saoudite
  • 14 fév 2019
  • Communiqué de presse