S'informer
Communiqué 
local
Canada

Aujourd’hui, défendre les droits des Premières Nations devrait être au haut de la liste des priorités du ministre de la Justice et du procureur général

Ottawa, ON – Dans quelques jours, le gouvernement fédéral du Canada traînera de nouveau les enfants des Premières Nations devant le tribunal dans l’espoir de faire renverser une ordonnance d’indemnisation du Tribunal canadien des droits de la personne (TCDP). Dès son premier jour à titre de ministre de la Justice et procureur général, l’honorable David Lametti devrait abandonner sa révision judiciaire et son sursis à statuer, et travailler avec l’Assemblée des Premières Nations et la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada en vue de développer un plan pour que les enfants, les adolescents et les familles soient indemnisés.

En tant qu’organisations dévouées au bien-être de tous les enfants et au respect des droits des enfants, nous avons été témoins du Cas devant le TCDP sur le bien-être des enfants des Premières Nations et du Principe de Jordan.

Nous avons été témoins de la conclusion du TCDP à l’effet que le Canada avait volontairement fait preuve de discrimination envers les enfants des Premières Nations placés sous la protection de l’État.

Nous avons vu le Canada être ordonné à verser une compensation à ceux qui, à tort, ont été retirés de leur famille ou se sont vu refuser l’accès à services essentiels.

Et nous avons vu le Canada faire appel de la décision du tribunal, préférant continuer à se battre contre les enfants des Premières Nations devant le tribunal.

Dans le cadre de notre travail, nous avons été témoins du tort causé par la discrimination dont le Canada fait preuve en matière de services aux enfants et aux familles.

Nous sommes prêts à témoigner de nouveau les 25 et 26 novembre, alors que les enfants seront de retour devant le tribunal pour demander que le gouvernement respecte leur droit à la sécurité, à la famille et à la culture.

Mais nous préférerions être témoins de la justice.

Aujourd’hui, lors de votre premier jour à titre de ministre de la Justice et procureur général, nous vous demandons d’agir dans le meilleur intérêt des enfants. Veuillez accepter le jugement rendu par le TCDP, abandonner la révision judiciaire du Canada et agir sans tarder pour indemniser les enfants, les adolescents et les familles des Premières Nations à qui le Canada a causé des torts. 

Signé,

Amnistie Internationale

Association canadienne des travailleurs sociaux

Association du barreau Autochtone

Campagne 2000

Coalition canadienne pour les droits des enfants

Commission des étudiants du Canada

Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et infirmiers

Hébergement Femmes Canada

Institut Broadbent

Jeunes pris en charge Canada

Les enfants d'abord Canada

Ligue pour le bien-être de l'enfance

Native Child and Family Services of Toronto

Newfoundland and Labrador Foster Family Association

Observatoire canadien sur l'itinérance

Repaires jeunesse du Canada

Société d'aide à l'enfance de Toronto

Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations

Société Elizabeth Fry de la région de Vancouver

TUAC

Vers un chez-soi

YMCA Canada

Mis à jour le jeudi, 21 novembre 2019