S'informer
Communiqué 
international
France

L’homme qui avait offert du thé à des personnes migrantes a été relaxé

En réaction à la décision de la cour d’appel de Grenoble de relaxer Pierre Mumber, un guide de montagne qui avait offert du thé et des vêtements chauds à quatre demandeurs d’asile originaires d’Afrique de l’Ouest dans les Alpes et qui par la suite avait été condamné pour « aide à l’entrée irrégulière d’un étranger », Rym Khadhraoui, chercheuse pour Amnistie internationale, a déclaré :

« Nous nous réjouissons de la relaxe de Pierre Mumber prononcée aujourd’hui. Le bon sens l’a emporté et c’est une victoire pour cet homme qui n’a absolument rien fait de répréhensible.

« Malheureusement, le cas de Pierre Mumber est loin d’être isolé et de nombreuses personnes subissent un harcèlement, des actes d’intimidation et des attaques de la part des autorités en raison du soutien qu’elles apportent à des personnes migrantes et réfugiées. Il est cependant encourageant de voir que les tribunaux dénoncent cette application abusive de la législation. Nous espérons qu’à la suite de cette décision, les autres personnes criminalisées en raison d’actes de solidarité à la frontière franco-italienne seront honorées au lieu d’être sanctionnées. »

Complément d’information

Pierre Mumber a été déclaré coupable et condamné à trois mois de prison avec sursis pour « aide à l’entrée irrégulière d’un étranger ». Cette décision a été annulée en appel.

Hier, Scott Warren, un bénévole humanitaire qui avait également été poursuivi en raison de son travail humanitaire a été déclaré non coupable de toutes les charges retenues contre lui en Arizona

Mis à jour le jeudi, 21 novembre 2019