S'informer
Communiqué 
local
Canada

De la lumière contre la peine de mort :  Villes pour la vie – Villes contre la peine de mort

Lien(s) externe(s) 
Thématique(s) 

 Pour la 17ème édition de la Journée internationale des « Villes pour la vie – Villes contre la peine de mort », le 30 novembre 2018, des milliers de villes à travers le monde s’illumineront pour dénoncer la peine de mort. Lors de la 16ème édition, 2000 villes, 70 capitales et 92 pays ont habillé un monument important de lumière. Le 30 novembre marque l’anniversaire du premier texte abolissant la peine de mort, en 1786, dans le Grand-Duché de Toscane.

Ce mouvement international s’inscrit dans le prolongement de la Journée mondiale contre la peine de mort du 10 octobre et place les villes au centre de l’action en leur donnant un rôle primordial et dynamique.

Au Canada, 29 villes font partie de ce mouvement, dont 18 au Québec. Après Saint-Jérôme, première ville québécoise à rejoindre cette initiative en 2006, Longueuil (2010), Boucherville, Rimouski, Saint-Lambert (2012), Saint-Élie-de-Caxton, Blainville, Montréal, Chandler, Nicolet, Amos, Rouyn-Noranda (2014), La Sarre (2016) s’y sont joints. En 2018, cinq nouvelles villes québécoises se sont ajoutées : Saint-Jean-sur-Richelieu, Chambly, Châteauguay, Val-David et Bromont, prenant ainsi part au mouvement mondial pour l’abolition de la peine de mort.

Amnistie internationale s’oppose à la peine capitale sans réserve et en toutes circonstances et considère que cette dernière est un affront à la dignité humaine. Chaque exécution est un symptôme d’une culture de la violence, plutôt qu’une solution à cette violence.

 

Mis à jour le jeudi, 29 novembre 2018