S'informer
Communiqué 
international
Afghanistan

Une attaque de drone américain vient alourdir le bilan meurtrier, témoignant d’un mépris flagrant pour les civils

En réaction à l’homicide présumé de nombreux fermiers lors d’une attaque de drone américain en Afghanistan le 19 septembre, jour où 20 civils auraient également été tués dans un attentat-suicide contre un hôpital, Daphne Eviatar, directrice du programme Sécurité et droits humains à Amnistie internationale États-Unis, a déclaré :

« Encore une journée meurtrière en Afghanistan. Une nouvelle fois, ce sont les civils qui paient le prix fort des violences impliquant des groupes armés, le gouvernement afghan et ses soutiens au sein de l’armée américaine.

« Qu’une frappe de drone américain censée cibler des combattants de l’État islamique puisse en fait se traduire par la mort de nombreux fermiers est inacceptable et témoigne d’un mépris flagrant pour la vie des civils.

« Les forces américaines en Afghanistan doivent veiller à prendre toutes les précautions possibles pour épargner la vie des civils lors de leurs opérations militaires. »

Complément d’information

Le ministère afghan de la Défense et un haut responsable américain à Kaboul ont confirmé l’attaque de drone, qui s’est déroulée dans le district de Khoghyani, dans la province du Nangarhar, jeudi 19 septembre au petit matin.

Des informations contradictoires sont parvenues quant au nombre de civils tués au cours de l’attaque, le bilan signalé oscillant entre neuf et 35 morts. La plupart des personnes tuées seraient des paysans.

Le même jour, le 19 septembre, au moins 20 civils auraient été tués dans un attentat au camion piégé, imputable aux talibans, dans la province de Zaboul, dans le sud du pays.

https://www.amnesty.org/en/latest/news/2019/09/afghanistan-shocking-disregard-for-civilians-as-us-drone-strike-adds-to-death-toll/

Mis à jour le lundi, 23 septembre 2019