S'informer
Communiqué 
international
Iran

COVID-19 : Des prisonniers d'opinions libérés en Iran

Contre la propagation du virus en prison, les autorités iraniennes ont annoncé le 18 mars la libération de prisonniers dont la peine est inférieure à 5 ans.

Les prisonniers reconnus coupables d’infractions relatives à la « sécurité », parmi lesquels certains prisonniers d’opinion sont notamment concernés par cette annonce des autorités en Iran. Quant à ceux qui avaient bénéficié d’une permission de sortie ces dernières semaines, ils n’auraient pas à retourner dans les prisons. Nous saluons la libération de toute personne détenue en tant que prisonnier d’opinion – même si ces personnes n’auraient en fait jamais dû être incarcérées.

Nul ne devrait passer un seul jour derrière les barreaux pour avoir exercé pacifiquement ses droits. Il est scandaleux qu’un si grand nombre de prisonniers d’opinion, dont des défenseurs des droits humains demeurent injustement emprisonnés. De nombreuses personnes ayant pris part aux manifestations pacifiques de novembre 2019 et janvier 2020 le sont également. Nous appelons une nouvelle fois les autorités iraniennes à libérer immédiatement et sans condition tous les prisonniers d’opinion. 

 

Pour toute demande d'information et/ou d'entrevue, veuillez contacter : 

Khoudia Ndiaye | Directrice des communications et stratégies 

kndiaye@amnistie.ca | 514 766-9766 poste 5230 

@ndiayek_

Mis à jour le mardi, 31 mars 2020