S'informer
Communiqué 
international
Venezuela

Les autorités doivent libérer immédiatement Luis Carlos Díaz

Luis Carlos Díaz, journaliste vénézuélien et défenseur des droits numériques et de la liberté d’expression, a été arrêté à Caracas lundi 11 mars dans l’après-midi par le Service bolivarien de renseignement national (SEBIN). Il est accusé de « cybercrimes ».

« Luis Carlos Díaz a été placé en détention en raison de son travail largement salué sur les revendications du peuple vénézuélien, qui souhaite vivre dignement dans son pays, et parce qu’il a dénoncé les réactions des autorités face à la grave crise des droits humains que connaît le Venezuela. Il s’agit d’un prisonnier d’opinion et nous demandons sa libération immédiate et inconditionnelle », a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques à Amnistie internationale.

Le week-end dernier, de hauts fonctionnaires placés sous le commandement de Nicolás Maduro ont accusé Luis Carlos Díaz de faire partie d’un « complot » à l’origine de la panne d’électricité qui a paralysé le pays pendant plus de cinq jours. Ils se sont appuyés sur une vidéo manipulée dans laquelle ils présentaient des déclarations qu’il avait faites par le passé sur des coupures de services Internet en prétendant qu’il parlait des coupures d’électricité actuelles.

Depuis le début des récentes pannes d’électricité, Luis Carlos Díaz s’est servi de ses chaînes numériques à forte audience pour diffuser son travail journalistique, analysant et documentant les dénonciations et les inquiétudes qui émergent depuis des années au sujet de la corruption, du manque d’investissement et de l’inefficacité des récents gouvernements, pointés comme la cause de l’état précaire du réseau de fourniture d’électricité au Venezuela, qui aggrave la terrible crise que traverse le pays en matière de droits fondamentaux à la santé, à l’alimentation, à l’eau et aux installations sanitaires.

Mis à jour le mercredi, 13 mars 2019