S'informer
Communiqué 
international
Indonésie

Les critères « odieux » du recrutement pour le service civique doivent être supprimés

En réaction aux informations indiquant que la dernière campagne de recrutement des autorités indonésiennes pour le service civique contient plusieurs critères discriminatoires, le directeur d’Amnistie internationale Indonésie, Usman Hamid, a déclaré :

« Cette initiative est épouvantable. L’Indonésie doit s’efforcer de recruter les meilleures personnes et les plus brillantes pour son service civique, sans appliquer des restrictions arbitraires et odieuses.

« Les critères discriminatoires doivent être supprimés immédiatement. Ils sont contraires à la Constitution de l’Indonésie et à ses obligations au regard du droit international relatif aux droits humains. »

Complément d’information

Le service civique indonésien a débuté sa campagne de recrutement annuelle. La page de recrutement (rekrutmen.kejaksaan.go.id) pour le Bureau du procureur général indique que les candidats ne doivent « pas présenter de troubles de l’orientation sexuelle » ni de « déviances comportementales ».

Jeudi 21 novembre, un porte-parole du gouvernement a déclaré que les candidats devaient être des « personnes normales, non déviantes ». Parmi les autres critères problématiques, il était également précisé que les candidats ne devaient pas présenter de handicap physique ou mental, et que leur indice de masse corporelle (IMC) devait se situer entre 18 et 25. La campagne de recrutement du ministère du Commerce prévoyait en outre que les candidats « ne doivent pas afficher de déviances liées à l’orientation sexuelle » ni de « déviances comportementales », mais ce critère a finalement été retiré. Entretemps, le ministère de la Défense a empêché des femmes enceintes de postuler.

Le médiateur de la République a condamné cette politique discriminatoire et appelé les ministres à supprimer ces critères.

Mis à jour le lundi, 25 novembre 2019