• Colombie

Non à la répression des manifestant·e·s en Colombie !

En ce moment même, des milliers de personnes risquent tout en Colombie pour demander à leur gouvernement de rendre des comptes sur ses actions pendant la pandémie de COVID-19. Agissez maintenant et exigez du gouvernement qu'il mette fin à sa répression de la liberté d'expression.

Depuis le 28 avril, des milliers de personnes à travers la Colombie se sont jointes à des manifestations en réponse à une réforme fiscale du président Iván Duque. Leurs appels à l'égalité englobent des protestations contre la lenteur de la mise en œuvre de l'accord de paix et la dénonciation des meurtres de défenseurs des droits humains. La réponse du gouvernement a été la militarisation et la répression par le biais de sa " force spéciale ", appelée ESMAD. Nous avons reçu des rapports confirmant le meurtre de 47 personnes ainsi que les blessures et les arrestations arbitraires infligées à des centaines de personnes. Des informations préoccupantes font également état d’actes de violence sexuelle et de « disparitions » de personnes.

La police a utilisé sans discernement des gaz lacrymogènes, des fusils et des armes semi-automatiques sur les manifestant.e.s pour les disperser, agissant ainsi à l'encontre des normes internationales. Depuis le 28 avril, des dizaines de personnes ont été tuées et blessées.

Les attaques menées par des civils armés, parfois en présence de la police, contre le mouvement autochtone Minga Indigena à Cali sont le reflet de la dynamique incessante de la violence en Colombie, qui s'est accentuée pendant les manifestations sociales liées à la grève nationale.

Chaque jour, de nouvelles personnes sont punies pour s'être exprimées en Colombie. Le président doit mettre fin dès maintenant à l'usage excessif de la force contre les manifestants dans le pays.

Agissez maintenant et exigez que le président Iván Duque mette fin à la répression des participant.e.s à la grève nationale colombienne et enquête sur toutes les allégations d'usage excessif et inutile de la force contre les manifestants.