• Guatemala

Libérez le prisonnier de conscience autochtone Bernardo Caal Xol

Bernardo Caal Xol est un leader de la communauté autochtone Maya Q'eqchi' et un enseignant qui est emprisonné et en danger pour avoir défendu les droits de son peuple.

À la demande de dizaines de communautés autochtones, Bernardo a intenté une action en justice pour faire cesser les projets de barrages Oxec I et II sur le fleuve Cahabón pour violation des droits des peuples autochtones.

Bernardo en a payé le prix pour avoir défendu son peuple et son fleuve sacré. Les autorités l'ont inculpé pour de fausses accusations et l'ont condamné à plus de sept ans de prison, alors qu'il n'y avait aucune preuve. Depuis lors, Bernardo s'est vu refuser le droit de faire appel de cette condamnation injustifiée.

Au Guatemala, les accusations criminelles non fondées sont un moyen courant de paralyser les efforts pacifiques de quiconque osant se faire le porte-parole des droits des peuples autochtones et de l'environnement dont ils dépendent.

Bernardo Caal Xol est un prisonnier de conscience. Il risque maintenant de contracter la COVID-19, dans des conditions carcérales difficiles dues à un surpeuplement. 

Bernardo Caal Xol n'a commis aucun crime. Joignez-vous à nous pour demander sa libération immédiate.

En remplissant le formulaire à droite, vous envoyez le courriel ci-bas à la Procureure générale du Guatemala.

L’action en ligne exige la libération immédiate de Bernardo Caal Xol de son incarcération injuste, l'ouverture d'une enquête complète, ponctuelle et impartiale sur cette erreur judiciaire, ainsi que l'arrêt de l'utilisation abusive du système judiciaire pour détenir injustement des personnes qui défendent pacifiquement les droits humains, la terre, le territoire autochtone et l'environnement.