S'informer
Rapport
International

Défenseurs des droits humains menacés : Un espace de plus

Des femmes autochtones lencas manifestent devant le ministère public à la suite du meurtre de Berta Cáceres. Cette défenseure de l'environnement hondurienne a été abattue le 2 mars 2016 après avoir fait campagne pendant des années contre la construction d'un barrage hydroélectrique. Tegucigalpa, 5 avril 2016. Crédit : © ORLANDO SIERRA/AFP/Getty Images

Nous vivons une époque de peur, de clivages et de politiques de « diabolisation ». Dans le monde entier, des discours pernicieux sur le thème « eux contre nous » servent à rejeter sur des groupes entiers de population la responsabilité de griefs sociaux et politiques.

Les personnes qui osent s’élever pour défendre les droits humains sont de plus en plus prises pour cible et les endroits sûrs pour elles disparaissent à une échelle alarmante. Ces femmes et ces hommes sont confrontés à une déferlante d’actes de harcèlement, de manœuvres d’intimidation, de campagnes de diffamation, de mauvais traitements et de placements en détention illégaux. Certains sont même tués. Et tout cela uniquement pour avoir voulu défendre une cause juste.

Nous assistons actuellement à une charge frontale menée par des gouvernements, des groupes armés, des entreprises et d’autres acteurs contre le droit de défendre les droits humains.

Ce sont des femmes et des hommes qui dénoncent les abus de pouvoir des gouvernements et des entreprises, qui protègent l’environnement, défendent les minorités, s’opposent aux obstacles traditionnels empêchant les femmes et les personnes LGBTI de jouir pleinement de leurs droits, s’élèvent contre des conditions de travail abusives... Face à l’injustice et à la discrimination, face aux atteintes et à la diabolisation, ils se dressent en travers du chemin. Et aujourd’hui, ils font les frais d’une offensive mondiale contre leur droit de s’exprimer.

Et pourtant, en dépit de cet assaut mondial contre la contestation pacifique, certaines personnes refusent de se soumettre et d’accepter l’injustice. Nous avons un solide esprit de justice et il ne se laissera pas étouffer.

Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin que des personnes se dressent courageusement contre l’injustice et contre ceux qui portent atteinte aux droits humains en échange de fausses promesses de prospérité et de sécurité.

Mis à jour le vendredi, 12 mai 2017