S'informer
Arabie saoudite

Prisonniers d'opinion en Arabie saoudite

Dr Abdullah al-Hamid et Dr Moahmmad al-Qahtani sont membres fondateurs de l’Association saoudienne des droits civils et politiques (ACPRA). Sur cette photo, leur avocat (dans le centre), Waleed Abu al-Khair, qui est également défenseur des droits humains.

Au cours des deux dernières années, plus d’une douzaine de défenseurs des droits humains ont été traduits en justice, condamnés à de lourdes peines et emprisonnés. Nombre d’entre eux ont été victimes d’intimidation et de harcèlement de la part des forces de l’ordre, notamment par la Direction générale des enquêtes qui relève du ministère de l’Intérieur, et ce avant même qu’ils ne soient jugés et condamnés. Dans la majorité des cas, les peines ont été prononcées par le Tribunal pénal spécial au terme de procès manifestement inéquitables. Par ailleurs, des détenus ont avoué avoir été victimes de torture ou de mauvais traitements pendant leur incarcération.

Mis à jour le mardi, 17 mai 2016