S'informer
Communiqué 
local
Canada

11 septembre : 10 ans

Aujourd’hui, nos pensées se tournent vers ceux qui ont perdu leur vie lors des attaques du 11 septembre 2001 aux États-Unis, vers les familles endeuillées et vers les premiers répondants et les survivants qui combattent toujours les contrecoups de ce qu’ils ont vécu.

L’attaque délibérée de civils ne peut jamais être justifiée. Quelques soient les circonstances, cela représente toujours une violation des droits humains. Non seulement causent-elles de terribles souffrances aux victimes et à leur famille, mais ces attaques ont créé un climat de peur et entraîné de multiples épreuves pour des communautés entières.

Dix ans après ces crimes contre l’humanité, des victimes attendent toujours de voir respectés leurs droits à la justice, à la vérité et à la réparation. Les responsables de ces attaques n’ont pas été traduits en justice dans le cadre de poursuites criminelles, comme elles auraient du l’être.

Malheureusement, les attaques de groupes armés contre des civils, menées avec une totale indifférence pour leurs droits humains, sont trop souvent suivies par des violations des droits fondamentaux commises par les États. Ce schéma s’est répété tout au long de l’histoire, en bien des coins de la planète, et il continue aujourd’hui.

Amnistie internationale appelle tous les groupes armés et tous les États à mettre fin à ce cercle vicieux et à respecter la sécurité et la dignité de tous.

 

Mis à jour le lundi, 22 octobre 2018