S'informer
Communiqué 
international
International

Angelina Jolie cite le rapport d’Amnistie internationale sur les enfants yézidis victimes de l’État islamique

S’adressant au Conseil de sécurité de l’ONU le 17 juillet 2020, Angelina Jolie, envoyée spéciale du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), a cité un rapport à paraître d’Amnistie internationale sur les enfants yézidis victimes du groupe armé se désignant sous le nom d’État islamique (EI) en Irak.

Mettant en lumière l’absence de services mis à disposition des enfants qui ont survécu à des violences sexuelles et autres violations des droits humains, et réclamant de toute urgence une augmentation des fonds internationaux et des programmes dédiés aux enfants, Angelina Jolie a cité les recherches d’Amnistie internationale dans ses propos :

« De nombreux enfants ont été assassinés, mais près de 2 000 sont revenus. Beaucoup souffrent de stress post-traumatique, d’angoisse et de dépression.

« Ils ont des flashbacks et des cauchemars récurrents typiques chez les enfants ayant subi des traumatismes et des violences.

« La plupart de ces enfants ont été témoins du meurtre de leurs proches et du viol de leur mère. »

Elle a ajouté : « Si nous ne sommes pas capables de tenir notre promesse d’une approche centrée sur les victimes pour les enfants yézidis, qui constituent seulement un groupe relativement petit de victimes, alors combien d’autres enfants et jeunes adultes souffrent en silence au niveau mondial ? »

Angelina Jolie a exhorté le Conseil de sécurité à tenir sa promesse aux victimes de violences sexuelles liées au conflit, en ces termes : « Nous devons être disposés à reconnaître nos erreurs, et à nous atteler à la difficile tâche de soutenir les victimes, modifier les lois et les attitudes, et amener les responsables à rendre des comptes, au fil des ans… Ce sont des promesses qu’il nous faut honorer. »

Le 30 juillet, Amnistie international rendra public son rapport intitulé Legacy Of Terror: The Plight of Yezidi Child Survivors of ISIS. Il relate la douloureuse histoire de ces enfants enlevés, réduits à l’esclavage, torturés, forcés de fuir, violés et soumis à tant d’odieuses violations des droits humains.

Ce document met en lumière l’incapacité des autorités nationales et de la communauté internationale à respecter les droits de ces enfants victimes et de répondre à leurs besoins en termes de santé physique et mentale, d’éducation et de documents d'état-civil. Il révèle de nouveaux éléments sur la situation des femmes yézidies qui ont donné naissance à des enfants après avoir subi des violences sexuelles aux mains des membres de l’EI durant leur captivité.

« Angelina Jolie a tout à fait raison de pointer les lacunes affligeantes s’agissant de venir en aide aux enfants victimes de violences sexuelles et d’autres horreurs infligées durant la guerre. Publié près de six ans après l’offensive de l’EI contre la communauté yézidie, notre rapport met en avant le fait que, même si les atrocités ont été commises par le passé, le traumatisme demeure toujours très présent pour les enfants brutalisés pendant le conflit », a déclaré Matt Wells, directeur adjoint du programme Réaction aux crises et Questions thématiques à Amnistie internationale.

 

Des exemplaires sous embargo du rapport et du communiqué de presse seront disponibles le 23 juillet.

 

Pour obtenir de plus amples informations, veuillez contacter :

Camille Ducroquet
Responsable des communications | Amnistie internationale Canada francophone
+1 438 929-5206, cducroquet@amnistie.ca

Khoudia Ndiaye
Directrice des communications et stratégies | Amnistie internationale Canada francophone
+1 514 766-9766 poste 5230, kndiaye@amnistie.ca

Mis à jour le lundi, 20 juillet 2020