S'impliquer

Botswana

Le Botswana dépénalise les relations les relations consenties entre personnes de même sexe

La décision rendue par la Haute Cour de Gaborone dépénalisant les relations consenties entre personnes de même sexe représente une victoire dans la lutte pour l’égalité et la liberté d’aimer qui l’on veut, a déclaré Amnistie internationale, qui appelle les autres pays africains à suivre l’exemple du Botswana. 

« La décision de justice qui a été rendue aujourd’hui adresse un message fort : personne ne doit subir un harcèlement ou une discrimination, ni faire l’objet de poursuites pénales en raison de son orientation sexuelle. Avec cette décision, le Botswana dit « non » à l’intolérance et à la haine, et « oui » à l’espoir et à l’égalité pour toutes les personnes, a déclaré Muleya Mwananyanda, directrice adjointe pour l’Afrique australe à Amnistie internationale.

« Pendant, beaucoup trop longtemps au Botswana, les personnes ayant une relation homosexuelle ont subi une discrimination au titre de lois qui étaient pourtant censées les protéger. Cette décision de justice marque le début d’une nouvelle ère d’acceptation, et elle doit servir d’exemple pour les autres pays africains. »

Mis à jour le mardi, 11 juin 2019