S'impliquer

A vos plumes
Mexique

Appuyons l'égalité des couples de même sexe

Téléchargement 
Téléchargez la lettre modèle
À qui envoyer 

Envoyez vos appels à :

Enrique Peña Nieto
President of Mexico
Palacio Nacional,
Edificio 10 Planta Baja Delegación Cuauhtémoc. C.P. 06067
Residencia Oficial de Los Pinos,
Av. Parque Lira 24, Col. San Miguel Chapultepec,
Miguel Hidalgo, México DF 11850

Formule d’appel : Monsieur le Président,
Courriel : info@embamexcan.com (dans le champ réservé à l'objet, veuillez écrire : l'égalité des couples de même sexe)

Envoyez une copie à :

Ambassade des États-Unis du Mexique
45, rue O'Connor, bureaux 1000 et 1030
Ottawa, ON, K1P 1A4

Site web : sre.gob.mx/canadaingles/

Date de debut de l'action 
le 23 juin 2010
Contexte 

En décembre 2009, la ville de Mexico a adopté une loi qui donne aux mariages homosexuels le même statut que ceux des hétérosexuels, créant un précédent pour d'autres villes au Mexique et en Amérique latine. À ce jour, 7 États sur 32 ont adopté une même loi. Cette modification permettra aux couples de même sexe d'adopter des enfants, de faire une demande de prêt bancaire, ainsi que d'hériter des richesses et d'être inclus dans les polices d'assurance de leur conjoint; droits qui leur étaient refusés en vertu de l'union civile précédemment autorisée par la ville. Beaucoup de résidents mexicains sont ravis par l'adoption de cette nouvelle loi, mais d'autres, influencés par la pensée catholique conservatrice, le sont moins.

Pour se marier, il faut résider dans un de ces 7 États. Cela exclut donc la plupart des citoyens mexicains de la jouissance de ce droit fondamental. Les militants homosexuels mexicains disent que les agressions homophobes sont encore fréquentes à travers le pays. Même si certains couples homosexuels seront autorisés à se marier, ils ne peuvent toujours pas afficher ouvertement leur orientation.

Changer les attitudes au Mexique par rapport aux droits des homosexuels sera un défi, étant donné que le Président Felipe Calderon a lui-même soutenu l'annulation de la loi au Mexique par la Cour suprême. Le gouvernement fédéral a contesté la loi devant la Cour suprême pour des raisons constitutionnelles. Les conservateurs assurent cependant qu'ils se battront pour faire passer la réforme constitutionnelle permettant aux États de ne pas reconnaître les mariages qui ne respectent pas les lois de l'État.

Actuellement, les États mexicains doivent reconnaître des mariages célébrés dans d'autres États. L'ex Président Calderon a déclaré: «La constitution de la République parle explicitement du mariage entre un homme et une femme." En tant que président du Mexique, Enrique Peña Nieto doit protéger les droits de tous les résidents du Mexique, quelle que soit leur orientation sexuelle. Lorsque le mariage d'un groupe est traité différemment, il s'agit de discrimination et elle perpétue l'idéologie discriminatoire.

La loi doit être étendue à l'ensemble des 32 États du Mexique. Le gouvernement mexicain ne doit pas annuler les progrès qui ont été réalisés.

Lettre modèle 

Enrique Peña Nieto
President of Mexico
Palacio Nacional,
Edificio 10 Planta Baja Delegación Cuauhtémoc. C.P. 06067
Residencia Oficial de Los Pinos,
Av. Parque Lira 24, Col. San Miguel Chapultepec,
Miguel Hidalgo, México DF 11850

Courriel : info@embamexcan.com  (dans le champ réservé à l'objet, veuillez écrire : l'égalité des couples de même sexe)

Monsieur le Président,

Informé(e) par Amnistie internationale, je m’adresse à vous pour vous faire part de mes inquiétudes sur la situation de l’égalité du mariage au Mexique.

Tout d’abord, je veux exprimer mon appui à l’adoption de la loi légalisant les mariages entre conjoints de même sexe au Mexique. Cependant, je m’inquiète de votre opposition à ce changement et de votre prise de position favorable aux obstacles constitutionnels pouvant empêcher cette loi.

Le mariage civil entre individus de même sexe est un droit fondamental. La non-reconnaissance de ce droit aura de graves conséquences. Par exemple, cela empêcherait un individu de prendre des décisions médicales pour son partenaire trop malade pour donner lui-même son consentement ou de visiter l’enfant hospitalisé de son partenaire. Les couples ne pourraient pas partager des droits égaux et une responsabilité égale pour l’enfant sous leur garde. Le partenaire d’une personne et son enfant ne recevraient pas des avantages reliés à l’emploi et ne seraient pas couverts par une assurance-santé. Un individu ne pourrait pas non plus recevoir l’héritage de son partenaire décédé sans un testament valide.

Je vous demande d’assurer la protection des droits de la personne à tous les citoyens mexicains peu importe leur orientation sexuelle. Je vous rappelle qu’en n’honorant pas le droit à tous de se marier, le gouvernent du Mexique ne respecte pas le droit universel au mariage garanti par les traités internationaux et régionaux des droits de la personne que le Mexique a signé. Entre autres, cela ne respecte pas l’article 16 de la Déclaration universelle des droits de l’homme et l’article 17 de la Convention américaine relative aux droits de l’homme qui assurent ces droits.

En vous remerciant de l’attention que vous voudrez bien porter à ma requête, je vous prie de croire à l’expression de mes respectueuses salutations.

Mis à jour le mercredi, 8 juin 2016