• Afghanistan

Le Canada doit protéger les ressortissant·e·s afghan·e·s !

Les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan à la suite de la chute de l’ancien gouvernement il y a quelques semaines. La multiplication des informations faisant état d’atteintes aux droits humains augure mal de ce qui risque de se produire sous le régime des talibans.

Au cours de la première semaine de la prise de la capitale Kaboul, les talibans ont publiquement assuré aux femmes et à la communauté internationale que les droits des femmes seraient protégés conformément à la charia (loi islamique), mais quelques jours plus tard, ils ont enjoint aux femmes journalistes à ne pas se rendre au travail.

En date du 25 août, des informations ont indiqué que les talibans frappaient à toutes les portes de Kaboul à la recherche des défenseur·e·s des droits humains et des journalistes. Selon certaines informations, dans l’un de ces cas, lorsqu’ils n’ont pas réussi à localiser le journaliste qu’ils recherchaient, ils ont abattu l’un de ses proches et en ont blessé un autre. Dans une récente enquête menée sur le terrain, les chercheurs d’Amnistie internationale ont révélé que neuf hommes hazaras ont été torturés et tués au mois de juillet par les talibans, dans la province de Ghazni. 

Amnistie internationale demande la protection des milliers d’Afghanes et d’Afghans qui risquent de subir les représailles des talibans. Ces personnes incluent travailleurs et travailleuses de la société civile afghane, des militant·e·s des droits humains, notamment des droits des femmes, universitaires et journalistes, des membres de minorités religieuses, personnes qui ont travaillé ou ont aidé les forces armées canadiennes ou la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS), celles qui ont œuvré pour l'ambassade les ONG canadiennes, ainsi que les personnes qui ont facilité le travail des journalistes canadiens.

Les talibans et la communauté internationale doivent de toute urgence parvenir à un accord afin de prolonger la date limite pour achever les évacuations hors d'Afghanistan, afin de contribuer à protéger des milliers d'Afghanes et Afghans qui risquent de plus en plus d'être victimes de violentes représailles. 

Pour sa part, le gouvernement canadien doit prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la sortie en toute sécurité hors d’Afghanistan de toutes les personnes risquant d’être prises pour cibles par les talibans et permettre à tous ceux et celles souhaitant quitter le pays et se réfugier au Canada de le faire et d’assurer leur protection. 

Le Canada doit aussi appuyer les pays limitrophes afin qu’ils puissent maintenir les frontières ouvertes, et partager la responsabilité de la protection et de l'assistance aux réfugiés. 

Agissez maintenant et demandez au gouvernement du Canada d’aider les personnes qui sont en danger en Afghanistan !

Vous pouvez personnaliser le message modèle à droite. En complétant le formulaire, vous envoyez un courriel au Premier ministre Justin Trudeau, et au ministre des Affaires étrangères Marc Garneau en copie.