• Colombie

Écrire ça libère - Jani Silva

EN DANGER DE MORT PARCE QU’ELLE PROTÈGE L’AMAZONIE

Née au coeur de l’Amazonie colombienne, Jani Silva a consacré sa vie à la défense des arbres et de la terre. À cause de son travail, elle s’est heurtée à des entités qui convoitent la richesse pétrolière de ce territoire. Harcelée par des agresseurs inconnus, elle est en danger.

Jani a cofondé en 2008 l’Association pour le développement intégral et durable de la Perla Amazónica (ADISPA), avec laquelle elle protège l’environnement et les droits des personnes qui vivent dans la Perla Amazónica, une réserve paysanne du Putumayo. 

Dans le cadre de son travail, elle s’est opposée à l’exploitation de zones empiétant sur sa réserve par des compagnies pétrolières.Depuis lors, au moins deux déversements d’hydrocarbures ont empoisonné les sources d’eau dont dépend la population locale. 

L’action qu’elle mène pour défendre ce territoire a eu de terribles conséquences pour Jani. Elle a été suivie, visée par des actes d’intimidation venant d’inconnus et menacée de mort. La pandémie de COVID-19 a aggravé la situation, car le confinement des militant·e·s a limité leur protection.

Mais Jani ne se laisse pas décourager. « Parce que je défends mon territoire, on m’a mis un pistolet sur la tempe pour me tuer, affirme-t-elle. Pourtant, je reste [...] parce que [...] nous ne pouvons pas fuir ou nous laisser submerger par la peur. »

Fiche descriptive

Retour à la campagne